Veines et sport



Veines et sport

circulation du sang dans les veines

CIRCULATION VEINEUSE

Au cours d’un effort important, le volume de sang qui passe par les veines peut atteindre plus de 5 fois celui de repos. Certaines veines sont très apparentes sous la peau, dilatées de façon excessive, d’autres montent entre les groupes musculaires, en profondeur, souvent plaquées contre les os, et ne sont pas visibles. Elles possèdent toutes des valvules empêchant le sang de revenir en arrière. Les contractions musculaires exercent ainsi un massage de ces veines profondes et facilitent la remontée du sang qu’elles contiennent vers le cœur. Le sang qui remonte par les veines superficielles que l’on voit sous la peau de la jambe, par exemple, peut revenir vers les veines profondes s’il a des difficultés à circuler, car les deux systèmes sont reliés par des réseaux veineux qui les unissent, comme les deux montants d’une échelle sont reliés entre eux par des barreaux transversaux. Les barreaux de l’échelle constituent le réseau des veines "perforantes".
Ces perforantes contiennent également des valvules qui permettent le passage du réseau superficiel vers le profond, mais qui l’empêchent de passer du réseau profond vers le superficiel.

VEINES ET SPORT

Le massage des veines profondes par les muscles en activité est tellement important pour assurer le retour sanguin vers le cœur, que certains auteurs parlent de la "pompe valvulo-musculaire" des mollets, et n’hésitent pas à comparer son effet à celui d’un "cœur" supplémentaire. Dans les efforts statiques, (muscles contractés et segments de membres immobiles, comme dans une mêlée où on pousse en restant sur place), les veines profondes sont "étranglées" tellement la contraction musculaire est forte, et la circulation du sang est bloquée. Par contre, dans les efforts dynamiques au cours desquels les jambes et les cuisses bougent, le massage veineux est bon, le sang circule bien. Quand la chaleur du corps est trop forte, le sang vient vers la peau pour éliminer des calories dans l’air qui nous entoure. Cette circulation cutanée plus forte augmente également le débit veineux superficiel. Celui qui est sous la peau.
Quand un sportif a des problèmes de varices, on lui conseille une activité sportive modérée : marche à pied, natation, gymnastique douce, ski de fond, cyclisme sans compétition. On interdit les efforts à respiration bloquée et en apnée et ceux qui compriment les jambes. Avec l’aide de bas de contention, on peut pratiquer presque tous les sports.
Des médicaments sont proposés dans le traitement des insuffisances veineuses
(jambes lourdes, fourmillements, picotements, crampes, œdèmes).
Ils sont à base de vitamine P ou de flavonoïdes, qui ont un effet analogue.