Bonjour,
M’étant rendu que ma condition physique(par mon sport) n’était pas bonne pour le poids que j’ai (1,70 et 84 kg)et l’age,je fais du jogging environ 30mn (FC à 150-160)à allure modéré voire lente (je ne suis pas trop fatiqué),1 fois par semaine et quelque fois à 2 reprises(peu souvent) depuis septembre 2001.
Au début j’avais un peu mal aux lombaires (plus trop habitué à courrir,et vu la cambrure pendant la course)et des petites douleurs au niveau des tibias.
Aujourd’hui ,pour les lombaires,ça va,(je fais des exercices d’assouplissement pour le dos et les lombaires presque tous les jours)
Mais après un jogging (juste après et surtout le lendemain) j’ai très mal le long des tibias (comme si c’était des contusions) et je fais ressortir la douleur en appuyant sur le coté/bord interne de l’os et lorsque je m’accroupi par exemple.
Cela ne disparait qu’après repos (1 semaine) ce qui est très gènant pour développer ma condition physique.
Je n’ai jamais ressenti cela avant ni meme pendant mon sport ???
Merci


REPONSE

Philippe,
Vous souffrez probablement d’une périostite tibiale, (inflammation du périoste)
C’est une douleur siégeant sur le bord interne du tibia, surtout dans son 1/3 inférieur, sur une dizaine de centimètres, devenant plus forte quand on y touche.
Qu’est ce que le périoste ?
Les os sont recouverts par une très fine membrane fibreuse, (comme du scotch transparent)
Cette membrane porte le nom de périoste (péri = autour) Elle sert à construire de l’os en épaisseur, mais elle ne joue aucun rôle dans la croissance de l’os en longueur. Elle apporte aussi des vaisseaux sanguins qui pénètrent dans l’os pour sa nutrition.
C’est sur ce périoste et non sur l’os lui-même que s’accrochent les muscles avec leurs tendons, leurs gaines et leurs aponévroses.
Qu’est ce que la périostite tibiale ?
Si on pratique trop d’efforts de type course ou gymnastique, notamment sur des sols synthétiques, le périoste est trop tiré par les muscles qui s’y accrochent, surtout au niveau de la crête du tibia, et il subit une irritation qui se traduit par une douleur. Retenez surtout : piste d’entraînement trop dure, terrain accidenté, coups reçus, et mauvaises chaussures.
Les débuts d’entraînement trop poussés peuvent en être la cause ainsi que les fatigues de fin de saison.
Cette douleur apparaît lors de l’exercice physique, disparaît au bout de quelques jours de repos, mais peut réapparaître dès la reprise de l’effort. Elle peut disparaître aussi sous l’effet d’un traitement quelconque, mais revenir sans que l’on sache pourquoi.
Que faire contre les périostites tibiales ?
Il faut toujours réaliser un échauffement suffisant avant de se lancer dans la compétition.
Contrôlez aussi l’équilibre de vos jambes et faites une visite chez le podologue en lui apportant vos chaussures pour qu’il regarde de près leur usure, car il se peut que vous ayez besoin d’une talonnette. La pratique du sport peut être alors améliorée par le port de ces talonnettes.
Le traitement est le repos, mais peu de sportifs ,l’acceptent. Repos strict de 3 semaines et reprise en douceur dès que la douleur a disparue.
On peut essayer les moyens regroupés sous le terme de physiothérapie, chaud, froid, courants, ondes, laser, pommades, et la mésothérapie (injection dans l’épaisseur de la peau, de produits adaptés, par de multiples aiguilles).
La périostite de la crête tibiale n’est pas, en général, une indication chirurgicale. Il faut dans tous les cas la signaler à son médecin, car il faut qu’il différencie cette douleur de périostite (on dit aussi de périostose) de celle du syndrome chronique de la loge antérieure, qui est une souffrance d’origine différente (due à une pression trop importante, dans l’enveloppe qui entoure les muscles, provoquée par une mauvaise circulation sanguine)
Dans les cas trop douloureux, vous pouvez appliquer de la glace, 2 fois par jour pendant au moins une semaine, et, s’il le faut, prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Certains anti-inflammatoires risquent de faciliter un saignement interne, ce qui aggraverait un hématome déjà existant. D’où l’intérêt de les faire prescrire par le toubib.
Confiance, ce n’est pas grave !
Cyber@lbert

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique