coucou, c’est encore sophie. Je vous remercie pour votre réponse très complète à propos du test cooper. Vous me dites d’arreter la musculation pendant ces 2 mois qui viennent, mais je passe le test cooper lors de l’épreuve de selection pour le BE métier de la forme et je ne peux pas arreter la musculation puisqu’il y a également des épreuves de musculation (développé couché, tractions et squats). Est-ce que le fait de continuer la muscu est nuisible pour ma perf, et si oui pourquoi. Merci pour tout et bravo à votre site c’est vraiment du bon travail


REPONSE

sophie,
Pour privilégier le test de Cooper qui est basé sur de la course, il me semblait logique pour deux mois de ralentir provisoirement la musculation. C’est pourquoi je vous conseillais le travail d’endurance.
Puisque vous avez des épreuves de travail également dans le domaine de la musculation, il faut changer d’optique et continuer ce type de travail de muscu.
La musculation n’est pas prévue pour préparer ce type d’épreuve Cooper, car, hormis le sprint de départ et les premières minutes, ce sont les fibres rouges qui sont sollicitées dans le test.
Changez donc provisoirement le temps de VTT en travail de préparation Cooper type FARTLEK.
Le VTT sera repris après votre épreuve de sélection.
Si vous avez un partenaire disponible, confiez-lui votre vélo et demandez-lui de pédaler devant vous à une vitesse telle que vous n’arriviez pas à le doubler. Dès qu’il sent que vous flanchez il ralentit, dès qu’il sent que vous allez le dépasser il accélère. Et ceci sur des temps de 12 minutes. Il faut se chronométrer et essayer de s’améliorer sans épuisement.
Attention, le jour du test, il ne faut pas se baser sur les autres car vous pourriez vous épuiser.
Vous devez absolument intégrer votre propre vitesse de course.
AC

Question du samedi 28 juin 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique