Bonjour, je suis élève en Ts et je travaille sur un TPE ayant pour thème :"les anabolisants et le dopage". Or, je ne sais pas comment orienter mon travail et quel plan construire pour rédiger ce TPE.
Merci d’avance pour votre aide.


REPONSE

Clément,

Il faut d’abord penser à un plan :

Historique : du temps des romains, les gladiateurs consommaient déjà des broyats de testicules d’animaux pour ingérer de la testostérone.
Introduction : le dopage et ses multiples facettes. Problèmes du sport actuel, enjeux financiers, le dopage sportif, un problème d’étique, le dépistage. Les substances diverses utilisées et position des anabolisants parmi les autres substances dopantes.
1 définir ce qu’est un anabolisant, à quoi il sert, comment il agit, donner les anabolisants naturels du corps humain, expliquer leur rôle à la croissance et à la puberté, les situer en tant qu’hormones.
2 Expliquer ce que cherche le sportif / d’où les sports les plus concernés par ce dopage anabolisant
3 Montrer ce que l’anabolisant apporte au sportif
4 Montrer les dangers du dopage par anabolisants
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Au boulot ! Début de travail, aide apportée par eureka. Nous vous aiderons d’avantage par la suite sur votre demande.
Substances interdites aux sportifs : stimulants, narcotiques, anabolisants, diurétiques, hormones peptidiques et glycoprotéiniques et analogues.
Substances soumises à restriction : alcool, marijuana, anesthésiques locaux, corticostéroïdes, bêta bloquants
Attention à ne pas confondre le cannabis, le haschich et la marijuana

http://www.infordrogues.be/index.ph...

Les anabolisants sont donc dans les substances interdites.
Les anabolisants comprennent les stéroïdes anabolisants androgènes et les bêta 2 agonistes.
1 Les stéroïdes anabolisants androgènes : androstènedione, clostébol, déhydroépiandrostérone ou DHEA, fluoxymestérone, métandiénone, méténolone, nandrolone, oxandrolone, stanozolol, testostérone et substances apparentées. Si dans l’urine le rapport testostérone / épitestostérone est supérieur à 6 sans raison naturelle ou à cause de maladie, le sportif devra subir d’autres contrôles. (La nandrolone très utilisée est de la testostérone ayant perdu un CH3)
2 Les bêta 2 agonistes : Clenbutérol, fénotérol, salbutamol, salmétérol, terbutaline, et substances apparentées peuvent avoir de puissants effets anabolisants. Leur intérêt est également dans l’amélioration respiratoire .
Voici quelques extraits épurés de l’Encyclopédia Universalis : métabolisme normal de ces substances.
“ Les stéroïdes anabolisants androgènes sont synthétisés par les gonades, ovaires et testicules, et par les glandes corticosurrénales (zone réticulée).
La testostérone est chez le mâle le principal androgène parmi ceux qui circulent dans le sang. D’activité plus faible et produite en outre à concentrations moindres, l’androsténedione est élaborée surtout dans les testicules, alors que la déhydroépiandrostérone (DHEA) est synthétisée en majorité dans les glandes corticosurrénales. Ces deux stéroïdes sont en fait des précurseurs de la testostérone.
La production testiculaire de testostérone est d’environ 30 micromoles par vingt-quatre heures. Cette hormone gagne alors ses organes cibles ; dans certains (notamment dans le système nerveux central et le muscle) elle agit sous sa forme initiale alors qu’au niveau des organes génitaux externes (pénis, scrotum) et internes (vésicules séminales, prostate), au niveau du système pilosébacé et de l’os, elle nécessite d’être préalablement réduite en dihydrotestostérone (DHT).
Chez le sujet mâle, les actions physiologiques des androgènes sont importantes à l’âge fœtal, à la puberté et à l’âge adulte. La testostérone est une hormone masculinisante .
À la puberté, les androgènes sont responsables des transformations observées lors de cette étape de la vie du jeune garçon :
développement musculaire (action anabolisante)
croissance osseuse,
augmentation de la verge, du scrotum et de la prostate,
développement de la pilosité, d’abord pubienne puis axillaire et enfin faciale.
La testostérone développe la spermatogenèse.
Chez le sujet adulte masculin, les androgènes permettent la persistance des caractères sexuels secondaires, le maintien de la spermatogenèse et de la libido et influencent le comportement émotionnel. ”
Que cherchent les sportifs : confiance en soi, masse musculaire, capacité à supporter un fort volume d’entraînement, agressivité, reculer la fatigue, avoir “ la pêche ”, aspect physique, être plus masculin auprès des femmes.
Danger du dopage : cancers, hépatites, diabète, hypercholestérolémie, hypertension, troubles cardio-vasculaires, stérilité, tendinites et maladies musculaires, perturbation de la croissance, troubles psychiques.
Certains androgènes sont éventuellement utilisés comme anabolisants pour le bétail.
Remarque : certaines autres hormones peptidiques ne sont pas directement classées dans les anabolisants mais elles stimulent la croissance osseuse, le volume et la puissance musculaire par augmentation du nombre et de la taille des fibres musculaires (hormone de croissance et apparentés)
Restons en là pour le moment..

Bon travail, à bientôt.

Cyber@lbert

Question du samedi 5 juillet 2014