Sportif oui, mais sans risques (...)



Le Professeur Albert Callis au travail
Dans la même rubrique


Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment


Sportif oui, mais sans risques !

On entend parler de morts subites de sportifs, comme si c’étaient des anecdotes.
Que faut il en penser ?

Il y a un risque limité de mort subite du sportif qui peut se produire au maximum de l’effort ou pendant la phase de récupération, même chez des jeunes en bonne santé apparente. Cette catastrophe pourrait être évitée dans un grand nombre de cas si le sportif avait répondu à quelques questions fort simples.

Au repos : Avez vous ressenti au repos des “ coups ” indolores mais très forts dans le thorax, comme des extrasystoles ou encore des augmentations brutales de la fréquence cardiaque (tachycardie) avec survenue et fin brusques, éventuellement associées à des besoins urinaires urgents ?

A l’effort : Avez vous ressenti des palpitations au maximum de l’effort ou pendant la récupération ? Vous est il arrivé de sentir que votre cœur bat plus vite que d’habitude à la fin d’un effort, ces tachycardies indolores arrivant et disparaissant de façon imprévisible et suspecte ?

Avez vous senti au cours de ces crises de tachycardie une impression d’anxiété , de panique, ou encore de mort imminente, le tout disparaissant dès que la crise est finie ?

Avez vous ressenti des douleurs thoraciques pendant l’effort ou après, et ces douleurs sont elles bien localisées ou les sentez vous irradiées dans les bras ?

Avez vous ressenti pendant ou après l’effort des sensations de syncopes , avec malaise général, impressions de sueurs froides, pertes brutales de force avec “ jambes en coton ” ?
Y a t il des membres de votre famille qui présentent ou ont présenté les mêmes symptômes ?

Avez vous connaissance de décès subits dans votre famille ?

Ne soyez pas étonnés si après quelques réponses positives aux précédentes questions, on vous conseille une épreuve d’ effort sur bicyclette ergométrique chez un cardiologue. Souvent la pratique du sport est autorisée et même conseillée avec certaines restrictions et contrôle tous les deux ou trois ans. Il est également possible, mais c’est très exceptionnel, que la pratique du sport soit totalement interdite.
Il ne faut pas dramatiser, mais il ne faut pas sous-estimer le danger que courent certains sportifs de compétition non contrôlés du point de vue cardiaque alors qu’ils auraient pu se sentir visés par cet article offert par votre mutuelle : en France, de 300 à 400 morts subites enregistrées par an par les centres du SAMU chez les sportifs de compétition âgés de moins de 35 ans !
http://www.clubcardiosport.com/