Es ce qu’on peut acquérir de la souplesse à n’importe quel âge ?
Mira_Tunisie

Question du lundi 11 août 2014

Réponse

Bonjour.

Tout d’abord permettez moi de préciser que je trouve votre question
particulièrement intéressante. A mon sens, l’entraînement moderne en
particulier et nos vies quotidiennes en général ne font pas un détour
suffisamment large vers le développement du facteur "souplesse" pourtant si
capital. A mon sens le développement de la souplesse est bénéfique non
seulement dans la pratique des activités physiques et sportives (véritable
clef de voûte de certaines épreuves athlétiques) mais aussi dans la vie
courante car c’est un facteur d’équilibre physique et mental, de régulation
des tensions, d’aisance et d’efficacité ainsi que de prévention des
dysharmonies posturales.

Même si a l’heure actuelle, le fait que la souplesse est plus facile à
développer dans l’enfance que tardivement est clairement établi, il convient
de prendre conscience du fait que tout le monde peut pratiquer et à tout âge
 ! En effet, je crois fermement que la pratique régulière d’exercices
d’assouplissements et d’étirements permet des gains non négligeables en
termes de bien être et de soulagement, même chez des personnes
vieillissantes. Il convient cependant de faire attention d’une part au
phénomène d’hypolaxité (souplesse exagérée due à un phénomène d’hypotonie
chronique musculaire) que l’on trouve quelquefois chez certains sujets et
d’autre part au fait que plus l’avance en âge est importante, plus il
conviendra d’être vigilant et d’insister sur les notions d’alignements, de
postures, de placements et d’angulations justes. Sachez aussi qu’une séance
de "stretch" ou d’étirements mal menée (au niveau des consignes concernant
la précision des gestes et le mode d’exécution des mouvements) peut
provoquer des lésions parfois importantes en termes de traumatismes
articulaires ou tendineux. Notez enfin que la participation active et
volontaire du sujet sous forme d’une visualisation mentale de la région
sollicitée, ou bien encore d’une attention sélective contemporaine à la
recherche d’un état optimum de relâchement peut être très bénéfique.

En conclusion : Disons OUI au travail de la souplesse en sport dans
l’optique d’un échauffement thermique complet et progressif, de la
prévention des blessures, d’un travail du développement de l’amplitude
articulaire (ceinture scapulaire/pelvienne) etc. Mais disons aussi OUI au
travail de la souplesse POUR TOUS ET A TOUT ÂGE afin de garder la forme, de
lutter efficacement contre la dégénérescence, de contrecarrer les
répercussions néfastes d’une vie sédentaire, de conserver ou de retrouver
une condition physique acceptable, de détendre l’esprit. Pour vous répondre
clairement : l’age ne représente donc pas un obstacle et on peut acquérir de
la souplesse même si l’avance en âge est importante !

J’espère avoir répondu à vos attentes,
Cordialement,
Jean-Marc BERTRAND.

11 août 2014 par Philippe