Question Scolarité


orientations


intitulé du message :
handicapés, sport et encadrement des psychomotriciens

bonjour avant de poser ma question je souhaite remercier le responsable des réponses rédigées sur le site (je ne peux pas croire que toutes les réponses viennet du Pr. A. CALLIS:un humain peut-il en effet avoir tant de connaissances et de qualités pour les exprimer si clairement et les synthétiser ? si oui, c est un être exceptionnel !!! bravo en tous cas je me régale de toutes vos réponses. je n en reviens pas de la qualité, de la quantité d informations qui sont mentionnées à chaque réponse. une précieuse aide, ma Bible sur internet !! d ailleurs j’ ai moi-même utilisé vos services il y a deux ans (problème de gestion de la noiurriture complètement désordonnée et incontrolable) puis récemment pour mon évolution personnelle et professionnelle (je suis ingénieur en mécanique et je veux en fait consacrer ma vie professionnelle au service des autres.

vue ma passion pour le sport (et mes connaissances sur le fonctionnement du corps humain accumulées avec le temps et de facon personnelle) je me dirige vers la santé et le sport.
je n ai rien trouvé que je puisse faire avec ma formation actuelle (ingenieur mecanique) et qui aille dans cette direction. donc je me vois rattaquer en formation initiale dans l optique d’aider et de soutenir les gens, et plus particulièrement les sportifs:si vous avez un conseil à me donner je suis preneur !!

mon rêve serait d être médecin-ostéoptahe-nutritionniste-soutien psychologique du sport dédié à l accompagnement de sportifs (je pense aux équipes fédérales genre equupe régfionale,nationale)ou equipe professionnelle ou sportif(ve) individuel(le) .
mais le temps me presse (j’ai 29 ans).

quelle voie dois je privilégier (filiere Staps ou médecine-paramédecine ?)

j’ai découvert des formations plus courtes comme la psychomotricité au service des handicapés pour les aider à s’accepter eux-même à accepter leur corps:sont-ils egalement épaulés par des psychomotriciens ? des psychomotriciens sont ils appelés par des fédés, des clubs, des associations d handicapés pour être au service de des handicapés ?
Monsieur Jean-Paul Pes (consultat du mag. VO2 marathon)par exemple est aussi un psychomotricien .

merci de me donner des infos sur cette profession et son lien avec les sportifs.
de même si vous connaissez des sociétés qui réalisent les prothgèses portées par ces sportifs hors normes....
j ai entendu parler d’ergotherapeute mais leur domaine dinvestigation m a paru être enfance et vieillesse...(ce public m’attire moins,je ressens moins d affinité):ai je bien ciblé les ergothérapeutes ?

reste aussi la nutrition mais j’ai l impression que le milieu est plus bouché.....qu en pensez vous ? quelle prfession a le plus d avenir dans le but d’accompagner, d aider les sportifs (et qui permet un train de vie assez aisé)

merci de lire ce mail romanesque et de m aider un peu....de mon coté je continue mes recherches.
rémi barbé


REPONSE

Rémi,
Je ne suis pas seul sur le site, heureusement, j’ai le Dr Bouzigues pour la pathologie et Jean-Marc Bertrand pour la pratique du sport haut niveau.
Le reste j’assume. J’étais enseignant en biophysique médicale et j’ai des certificats de biochimie et physiologie de fac des sciences. Et puis j’ai travaillé en nutrition et j’ai toujours eu une grande curiosité. J’ai enseigné en médecine du sport…quand elle a commencé à exister. J’ai dirigé un labo hospitalier d’explorations biophysiques puis de biochimie ; Voilà, c’est moi qui ai écrit tous les articles et qui mets tout sur le site en adaptant les réponses de mes confrères, souvent charabia médical, et en les mettant à la portée de l’internaute. Des heures de travail pour un retraité…
Alors, pour vous, pas d’études en nutrition, c’est bouché. Médecine, trop long, kiné mais concours difficile aussi avec peu de débouchés dans le sport.
Je vous imagine d’avantage dans le milieu des ingénieurs du sport handicap. Je pense avoir trouvé une adresse pour vous orienter.
Il y a eu dans le journal Cinésiologie 2002 N° 201, 41ème année, page 4, un article passionnant « effet de l’inclinaison latérale des roues du fauteuil roulant sur la vitesse linéaire et sur la vitesse de pivot du basketteur » par A. Faupin *, P. Campillo *, T. Weissland **, JP Micallef ***
Et voilà les adresses à contacter
* Laboratoire d’Etudes de la Motricité Humaine, FSSEP Université de Lille 2, 9 rue de l’Université, 59700 Ronchin tél. 03 20 88 73 50
** Centre de l’Espoir, 25 pavé moulin 59260 Hellemmes Lille, tél. 03 20 05 85 00
*** INSERM ADR 08 PROPARA Montpellier tél. 04 67 04 68 65
Tenez-moi au courant et bon courage.
AC


0 vote

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive