Question Protéines



boujour,je vien de connaitre votre site qui est tres intéréssent.je mesure 1.78 m pour 60 kg et j’ai 27 ans.je ne suis pas un gros mangeur,donc je me suis rabatu sur des protéines avec beauquou de caloris.j’ai remarqué qu’avec se produit je n’ai plus détourdissement.et si je les prend pas,je tramble et j’ai des vertiges.je fait de la musculation depuis 1 ans.et d’apret se que vous dite les proteines en boite ne son pas tres conseillé.que faire sachant que je ne suis pas un gros mangeur.
alain


REPONSE

Alain,
Votre question est très intéressante car elle montre bien comment certains peuvent réagir devant des situations difficiles.
Vous avez agi sans prendre le temps de réfléchir car la vraie question est la suivante : pourquoi avez-vous des étourdissements, des tremblements et des vertiges ? Ce n’est que lorsque ce problème sera élucidé que vous pourrez décider de la solution. Vous avez pensé, ou on vous a dit qu’il fallait pour cela prendre des protéines et des calories.
Des calories, oui. Des protéines, pourquoi, rien n’est moins porteur de calories que les protéines. Alors, pour quelles raisons des protéines ? C’est une mode, ça rapporte à ceux qui les vendent, mais je pense qu’ils mangent du bon bifteck avec les bénéfices de leur commerce. Je n’ai rien contre eux, tout le monde doit gagner sa vie, mais il faut que le consommateur soit averti. Voyez comme on a réussi à imposer pour la vente d’alcool, « attention, l’abus d’alcool est dangereux » ou « à consommer avec modération »
J’ai la certitude qu’un jour, comme on dit que de fumer apporte des risques de cancer du poumon, il y aura des précautions marquées sur les boites de poudres protéinées.
A mon avis, presque tous vos malaises font penser à des situations d’hypoglycémie. Par conséquent vous avez besoin de glucose, sucre, pâtes, nouilles, riz, fruits, confitures, car votre effort est trop important pour les faibles réserves musculaires si vous êtes petit mangeur.
Je pousse mon raisonnement plus loin, si j’ai raison et que ces malaises soient de l’hypoglycémie, la première des choses logiques à faire est de diminuer l’intensité de votre effort et de programmer un entraînement avec moins de quantité de travail. Logique, non ?
Comme vous êtes un petit mangeur, au lieu des protéines, essayez les boissons énergétiques glucosées, tous les sportifs les connaissent mais je n’ai pas le droit de faire de la publicité surtout gratuite ! Jus de fruits, barres de céréales, miel et biscottes, fruits dont bananes, fruits secs, gâteaux de riz, pain d’épices et les classiques pâtes de fruit, ainsi que les berlingots de lait concentré sucré, les barres chocolatées, pâtes d’amande, et s’il le faut les barres substitut de repas.
On trouve partout des barres céréales de type peu de graisses, beaucoup de calories, apportant fibres et glucides, vitamines et minéraux, même dans les grandes surfaces.
Les troubles que vous présentez peuvent aussi être liés à ce que l’on appelle l’alcalose d’effort. Ils sont assez fréquents chez les spasmophiles. Quand à la suite d’un effort important vous respirez très fort, vous chassez beaucoup de gaz carbonique qui est acide, donc votre sang devient moins acide. Alors il y a des modifications du taux du calcium ionisé et ça peut donner aussi ces troubles.
Il faut donc éviter l’hyperventilation et ralentir votre effort pour retrouver une respiration normale.
Vous pouvez vérifier cela en hyperventilant profondément 5 minutes tout seul, sans aucun effort musculaire, allongé dans votre lit ou assis dans un fauteuil et voir si ces malaises apparaissent.
Si c’est cela, il y aurait une explication à l’effet des protéines qui apportent un peu d’acidité au sang si elles sont d’origine animale.
Vous avez certainement lu dans les autres réponses pourquoi je déconseille les protéines en poudre et autres.
Mais ce n’est que mon avis et on ne me fera pas changer d’idée.
En espérant avoir répondu à votre demande, et en vous félicitant d’avoir osé poser la question.
Cyber@lbert


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive