Bonjour professeur,
J’ai 18 ans et j’ai souffert d’un "syndrome" de croissance osgud- schlatter au genoux (ortographe exact inconnu !) particulièrement douloureux pendant une periode de quatre ans (plutot cinq).Les douleurs sont maintenant moins fortes mais toujours assez persistantes,surtout,comme je l’ai remarqué quand il fait plus froid(ou meme humide) et apres des efforts de marche (fut un temps je ne pouvais pas meme me balader en ville sans avoir de fortes douleurs !)Je commence a m’inquiéter du prolongement de cette situation,que dois je faire pour atténuer ou faire passer les douleurs ? Est ce qu’il est normal que les douleurs se fassent ressentir après tant de temps ?
Je ne sais plus quoi penser !
Merci de me repondre.


REPONSE

Lior,

Rappelons comment arrive une périostite. Les muscles et leurs tendons ont des points d’attache sur les os. En ce lieu où se transmet toute la force de traction, le tendon s’accroche à une peau très dure et très fine qui entoure l’os et que l’on nomme périoste. Cette peau a pour rôle de fabriquer de l’os en épaisseur. Quand les tendons qui s’y accrochent tirent trop fortement sur ce périoste, il peut se “ décoller ” un peu de l’os et cela provoque une irritation de la zone abîmée. Le tendon, le périoste et l’os qui est au dessous sont douloureux. C’est toujours pendant la croissance.
D’autres causes de douleurs de ce type sont possibles : par coup de pied reçu là ou un os est près de la peau, par frottement avec une partie dure de la chaussure chez les skieurs par exemple, par choc du tibia pendant les courses de haies, par abus de course sur les sols synthétiques.
Ce qui est embêtant, c’est qu’on ne voit rien à la radio, sauf sur les vieilles périostites datant de plusieurs années. Mais la radio et la scintigraphie peuvent servir à éliminer les fractures de fatigue. L’échographie peut être bien utile.
Il ne me paraît pas normal que vous souffriez encore après 5 ans de cette maladie, aussi il serait-il bon de refaire le point auprès de votre médecin et éventuellement de refaire des radiographies de la zone douloureuse. Il est vrai que vous n’avez peut-être pas terminé votre croissance et que l’arrêt total des douleurs ne se fait pas aussi facilement que vous le souhaiteriez.
La maladie d’Osgood est une maladie des jeunes, entre 8 et 15 ans en général, qui est due à une destruction minime du haut de l’os tibia, avec un petit gonflement douloureux en avant et en haut des tibias, sous le genou. Cette maladie évolue par poussées. On confirme le diagnostic par l’âge, l’examen du sujet et la radiographie. Vous a t’on fait une radiographie ?
Comme l’os est un peu abîmé, on dit que c’est une nécrose osseuse sans qu’il n’y ait aucun microbe en cause. Normalement on se soigne par la mise au repos car il faut arrêter la douleur qui finirait par se transformer en arthrose.
.La maladie d’Osgood-Schlatter évolue toujours vers la guérison. C’est le médecin qui dira si vous êtes guéri ou si la guérison doit attendre encore un peu.
Dès que vous serez guéri vous pourrez pratiquer alors tous les sports que vous voudrez !
Par contre, pour vous aider, il faut penser à muscler votre cuisse, le muscle quadriceps, en faisant travailler le genou sans effort important.
Votre kiné vous conseillera de mettre le genou en rectitude (jambe dans le prolongement direct de la cuisse c’est à dire jambe tendue) et de contracter les muscles de la cuisse (quadriceps) 10 secondes et les relâcher ensuite, 30 fois, 3 fois par jour.
C’est ce que l’on appelle du travail musculaire isométrique. Vos muscles de la cuisse se contractent ainsi sans changer de longueur et sans tirer sur le tendon.

Analyses de sang et d’urines n’apportent aucun renseignement complémentaire dans l’explication de la douleur, sauf évidemment si il y a une autre maladie de l’os (en plus de la périostite).
Ce qu’il faut vite vérifier dans une périostose qui se prolonge, comme c’est le cas chez vous, c’est s’il existe une mauvaise position du pied (valgus de l’arrière-pied) qui favorise l’installation et la pérennité de ces douleurs. Allez consulter un médecin podologue après en avoir parlé à votre médecin traitant s’il n’a pas les moyens de le contrôler lui-même. Le port de talonnettes peut être parfois conseillé.
Il faut que vous sachiez que ces périostites sont pénibles à soigner car elles peuvent durer pendant plusieurs mois puis disparaître avec un traitement, et réapparaître alors qu’on croyait en être débarrassé.
Le conseil le plus évident est le repos momentané. Vous pouvez essayer tout ce qui est possible : pommades, glace et chaleur, physiothérapie et mésothérapie, laser, ionisation avec salicylés, ultrasons, ondes, et surtout la prise en charge par un kiné dont c’est le vrai travail. Il vous fera pratiquer des étirements adaptés à votre cas. Il a sûrement déjà soigné et guéri d’autres périostites avant la votre.
De façon exceptionnelle, si vous devez absolument passer un cap difficile, le médecin peut proposer des infiltrations de produits anti-inflammatoires, mais attention à ne pas en abuser car on risque de fragiliser les fibres qui servent à fixer le tendon au périoste. Il faut absolument tout faire pour l’éviter.
Comme conseils simples, pensez à dormir suffisamment, vous reposer si possible, à manger correctement, à bien vous échauffer progressivement et à diminuer pendant un bon mois les efforts musculaires trop intenses.
Ma réponse tient compte de réponses précédentes concernant la même maladie.

Bon courage.

Cyber@lbert

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique