Professeur,
je suis un marathonien de niveau régional (2 heures 43) et vis ma passion dans le détail. Le petit coup de pouce supplémentaire consiste en une prise de deux comprimés quotidiens de Fumafer, ainsi que des prises assez régulières de Caféine Aguettant et d’Hept-a-Myl. Quels sont les risques présentés par une telle pratique ?
Merci d’avance pour votre réponse.


REPONSE

Cyrille,
Il y a un problème essentiel dès le départ, c’est celui de l’automédication sans contrôle médical et sans nécessité. Il s’agit du problème général de beaucoup de sportifs, « avoir besoin de prendre quelque chose » mais c’est moins grave pour vous puisque vous en parlez.
A partir du moment où on commence, tout agit comme une drogue même si ce n’est pas grave, il y a accoutumance, c’est là le vrai danger, dépendance psychique telle que si un jour de marathon on vous dérobe votre sac sans que vous ayez eu le temps de prendre vos pilules habituelles, vous allez penser que votre chrono sera mauvais, et il le sera alors forcément. Peu importe que les autres le fassent, ce qui compte c’est vous, et rien que vous. Vous contre vous, et pas vous contre les autres.
Le fumafer est du fumarate ferreux qui contient 66 mg de fer par comprimé. Si tout était absorbé vous auriez reçu 132 mg de fer par jour. Les besoins des non sportifs dépendent de l’âge, mais sont chez l’adulte masculin évalués à environ 2 mg par jour (le double chez la femme)
Si un dosage du fer et de la ferritine par analyse de votre sang montre que votre taux est normal, comme vous courrez des marathons, on admet qu’il vous faut plus que le sédentaire, et certains proposent alors 18 mg de plus que le non sportif par jour (donc 20 mg/j) ou un peu plus mais 3 fois par semaine seulement.
Si un dosage montre que vous êtes anémié, alors c’est au médecin traitant de vous prescrire du fer mais sur un certain temps et pas de façon systématique. Et il est certain qu’en étant anémié, vous n’allez pas courir des marathons !
Heureusement pour vous, tout le fer du fumafer n’est pas absorbé car vous dépasseriez largement les besoins. Le fabriquant précise que 10 à 20 % sont absorbés. Par conséquent, cela fait entre 13,2 et 26,4 mg de fer absorbés par jour en plus des apports alimentaires dont je ne tiens pas compte. Je pense que vous êtes en excédent et qu’il vous faut vérifier le fer et la ferritine du sang. Le fer en excédent provoque de nausées, de la constipation ou de la diarrhée. Le fer en excès se dépose dans le foie et va provoquer des maladies
La caféine est connue comme diminuant l’absorption du fer, mais si la prise de caféine est loin de la prise du fer, elle n’aura pas cet effet.
Les effets de la caféine sont bien décrits dans le site est un psychostimulant qui peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, elle fait uriner, et provoque tachycardie, insomnie et palpitations. Dans certain sports de compétition on effectue sa recherche dans les urines.
http://www.medecinedusportconseils....
Par contre une étude récente vient de montrer que prendre du café une heure avant un effort d’endurance permet d’améliorer cette endurance (2016)
Hept-A-Myl contient un principe actif qui positive les tests pratiqués lors des contrôles anti dopage. Là c’est carrément du dopage ! Comme ce produit (heptaminol) est indiqué dans les baisses de tension artérielle, il est contre indiqué pour les hypertendus. Et pendant l’effort du marathon, avec la déshydratation et le fort travail cardiaque, la tension augmente toute seule, naturellement. Je vous invite à faire surveiller votre tension artérielle par votre médecin.
Que conclure ?
Vous devez stopper l’Hept-A-Myl sans discussion. Vous devez contrôler le fer et la ferritine du sang et au besoin supprimer ou diminuer le fumafer et prendre un bon café de temps en temps plutôt que la caféine en médicament. Attention, on commence comme ça, et on finit par d’autres drogues qui auront des effets irréversibles.
Réfléchissez !
AC

Question du samedi 28 juin 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique