Lyon pollution


sport-chaleur-et pollution

J’habite lyon, actuellement les températures avoisinnent, l’après-midi les 33-36 degrés, j’ai réduis mon temps de course à pied, uniquement 45 mn, en endurance, et à partir de 7 heures le matin, mais je me pose la question s’il vaut mieux par ces fortes chaleurs, interrompre un temps cette activité, vue la pollution qui régne aussi dans cette ville ? le taux de pollution est-il plus bas le matin ? ou stagne t-il toute la journée ? est-il profitable de faire de la course à pied dans ces conditions ? et cela fatigue t-il pas le coeur inutilement ?
merci de votre réponse
laurence

Question du mercredi 9 juillet 2014

Réponse

Laurence,
Il faut d’abord s’hydrater le plus correctement possible sans exagérer, et diminuer l’intensité et la durée de l’effort. Surveillez votre pouls et ne dépassez pas votre capacité d’endurance.
Le sport dans une ville comme Lyon en été devrait être pratiqué dans un parc à l’ombre des arbres et le matin.
Le matin l’air est encore respirable. Les voitures ont beaucoup moins roulé la nuit, les usines sont au repos, la pollution est moins forte. Mais il ne faut pas se faire d’illusion, les brumes nocturnes piègent au sol les gaz émis dans la journée précédente.
Si j’ai un conseil à vous donner, ne faites vos 45 minutes qu’un jour sur deux et samedi ou dimanche, quittez Lyon en voiture et allez faire du jogging du côté d’Ambérieux, route de Culoz, sur le plateau de Hauteville Lompnés qui était un village destiné il y a longtemps au traitement de la tuberculose. L’air y est d’une rare pureté. Prenez de quoi déjeuner et faites du vrai sport dans du vrai oxygène !
AC

9 juillet 2014 par Le Professeur Albert Callis