bonjour monsieur.je vous écris pour savoir comment on soigne un syndrome rotulien et si on peut refaire de la course à pieds et au bout de conbien de temps.est ce une pathologie grave.à quoi reconnait-on un syndrome rutulien car j’ai du consulté plus 8 médecins avant qu’on me diagnostique cette pathologie.je vais vous éxpliquer mon problème .j’ai la jambe gauche que je ne controle pas quand je descends des escaliers ou je les monte quand je marche j’ai l’impression que ma jambe par de travers,j’ai ce problème depuis le mois de janvier 2003 je ne peux plus courir . pouvez-vous me donner des consiels pour guérir si possible. merci . bonne année 2004 ;


REPONSE

Philippe,
Puisque vous avez consulté tous ces médecins, nous sommes donc certains du diagnostic.
Le syndrome rotulien est encore nommé syndrome fémoro-patellaire car il y a un « conflit », c’est à dire une modification des relations anatomiques normales entre la rotule et une partie de l’extrémité inférieure du fémur nommée « trochlée » Ces deux parties (rotule et fémur) ne sont pas en position normale. Les causes sont nombreuses et variées, mais souvent il s’agit d’un mauvais axe de la rotule car le tendon qui tient la rotule (tendon rotulien) est alors trop oblique, on parle de trajet en baïonnette.
Pliez votre jambe sur votre cuisse, comme si votre talon touchait la fesse. Faites maintenant l’extension en ramenant le pied en avant comme si vous donniez un coup de pied à un ballon. Pendant cette extension tenez votre main sur la rotule et suivez son mouvement.
La rotule est une poulie de réflexion du système d’extension du genou. Le quadriceps tire sur la rotule et elle glisse dans une gorge de la trochlée. Mais dans le glissement, la rotule doit respecter l’axe, sans presser trop d’un coté ni de l’autre, même pression en dedans et en dehors, sinon elle abîmerait les cartilages d’un côté ou de l’autre. Si l’axe n’est pas respecté, pour diverses raisons, comme celle citée du tendon rotulien mal axé, ou si les genoux sont désaxés selon l’examen on parle de trouble statique (genu varum, genu valgum, genu recurvatum) ou parce que les pieds sont également en mauvaise position, ou que certains ligaments sont trop relâchés et pas assez tendus.
Alors le syndrome rotulien est ressenti comme une douleur lors de la montée et de la descente des escaliers. Il y a parfois des blocages du genou, ou d’autres fois, comme dans votre cas, des dérobements, des « lâchages » qui provoquent une insécurité.
Suivant le degré de cette pathologie, c’est à dire si vous en souffrez de temps en temps ou trop régulièrement, il y a plusieurs attitudes à adopter.
Si ce n’est pas grand chose, un traitement médical et de la rééducation peuvent suffire. Mais si vos médecins ont détecté un mauvais axe entre la rotule et le fémur, alors il peut être nécessaire de voir un chirurgien pour réaxer la rotule avec la tubérosité tibiale.
Il faut savoir aussi si vous n’avez pas un trouble de la marche.
Par conséquent il faut demander à votre médecin quelle est la cause de votre syndrome rotulien. Si c’est un problème d’axe, demandez-lui si vous pouvez avoir l’avis d’un chirurgien orthopédiste, ou si une bonne rééducation du genou suffira.
En attendant sur avis médical, vous pouvez peut être pratiquer des sports qui ne fatiguent pas la rotule, comme la bicyclette de randonnée sans forcer ou la natation en crawl.
Il faut surtout éviter que la rotule crée une hyperpression sur un côté de la gorge de la trochlée fémorale.
Avez-vous eu une entorse de ce genou ?
Tenez-nous au courant.
AC

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique