Question Fatigue



Lors de longue rando Velo >300 kms soit >10-14Heures de route , moyenne 27-29Kms/H de moyenne soit 30-33Km/H roulant 32Kms/H.
La fatigue s’accompagne d’une vision brouillée ( voile comme un brouillard) qui s’accentue si l’effort
devient accru.
En paralléle, l’alimentation solide devient difficile jusqu’a des vomissements. Dans les cas les plus durs , même le liquide provoque des vomissements.
Au dela de ces temps est distance , la vitesse moyenne décroit etla poursuite de la rando se fait avec trés peu d’alimentation.
Dans certains cas, il a fallu s’arréter carla vision était tellement perturbée qu’il était risqué de continuer.
Ceci n’est pas redhibitoire pour rouler 10 a 30H suppémentaire, mais cela se fait avec beaucoup d’effort moral et nuit à la récupération.
Que ce passe-t-il ?
Quel processus entraine ?
Sachant que les boissons glucosées et autres ont des effets néfates sur l’estomac ( vomissement) , y-at-il un moyen de réduire ces effets.
D’avance Grand Merci.
Bonne journée


REPONSE

Patrick,
Il se peut que vos réserves de glycogène musculaires soient insuffisantes pour de telles randonnées et que vous fassiez une hypoglycémie. Dans de tels longs efforts si le glucose en réserve dans les muscles est épuisé (glycogène musculaire) l’organisme fait appel à celui mis en réserve dans le foie qui s’épuise à son tour. Le sang manque de glucose et le cerveau est le premier à en manquer. On peut avoir des vertiges, avoir la vue brouillée, avoir des crampes, perdre même un peu son jugement. Il y a aussi la possibilité de souffrir de déshydratation et de troubles de la natrémie (sodium dans le sang)
A ce moment-là le corps consomme les graisses puis les protéines comme carburant. Certains acides aminés sont « brûlés » et d’autres transformés en glucose dans le foie. Cette dernière transformation (un acide aminé donnant un glucose) provoque l’augmentation de l’ammonium du sang, puis de l’urée. Cet ammonium est une substance toxique qui provoque aussi des troubles cérébraux et digestifs. Certains efforts de longue durée nécessitent aussi l’ingestion de sodium et d’eau. Boire plus d’eau pure que ce dont on a besoin peut aussi engendrer des troubles de baisse du sodium du sang (hyponatrémie) ces troubles sont très connus chez les marathoniens.
Je vous conseille d’abord de réduire la longueur et l’intensité de vos efforts pendant un certain temps pour voir si ça passe. En même temps de faire des pauses tous les 50 km avec alimentation et hydratation adéquates. Ensuite de modifier votre alimentation avant, pendant et après les randonnées. Surtout pendant la course en ingérant de façon régulière des boissons glucosées isotoniques qui sont vendues pour ce type d’effort. Elles ne doivent pas être trop concentrées en glucose et équilibrées en ions. Dans le cas où vous auriez besoin de conseils précis, n’hésitez pas à nous contacter à nouveau.
Soyez sympa ! Lisez la suite !
Vous avez eu la possibilité d’obtenir une réponse gratuitement. Pourtant, malgré notre bénévolat, l’entretien d’un site coûte cher et nous n’avons aucune autre ressource que les liens publicitaires Google que vous voyez en haut de la page sur notre site. Alors soyez gentils, cliquez dessus, c’est gratuit pour vous et en plus ils sont très intéressants. Chacun de vos ‘clics’ représente pour nous quelques centimes. Notre survie est entre vos mains. Merci d’avance.


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive