Fatigue tension anémie


Cher Professeur,
Je reviens vers vous pour vous poser une nouvelle question dont je n’ai pas réussi à trouver la réponse, je ne sais pas par contre si mon message est posté dans le bon thème. Je voudrai savoir en fait si le fait d’avoir excessivement envie de dormir après avoir un entraînement sportif est normal : j’ai à nouveau refait un semi-marathon cette semaine, en gardant le rythme habituel de sport les jours auparavant et dès le lendemain après ( 10km de course). Et une furieuse envie de dormir, depuis, alors que j’ai mes 6-8h classiques de sommeil très suffisant par nuit. Ce qui est sûr est que ces 22km m’ont nettement plus fatigués que les précédents (maux de têtes, difficulté très importantes de concentration dans les jours suivant, frissons et pourtant j’ai largement récupéré du coté de l’alimentation)
Je voudrai poser deux autres questions, aussi. La première est de savoir s’il y a un danger à courir en hypotension et avec un rythme cardiaque bas voire très bas. J’ai en fait une anénmie latente jamais réellement réglée et une tension basse c’est d’ailleurs pour ça que je cours autant parce que ça "relance une machine" qui autrement déprimerait certainement.
La seconde question concerne la glycémie. Est-ce qu’on peut parvenir à la contrôler à force d’entraînement ou est-ce que c’est une illusion ? Et, est-ce que la dérégler peut avoir des conséquences ? Je vous explique : il m’arrive extrêmement souvent de manger assez peu le matin, d’aller courir, et de ne rien prendre jusqu’à 16-17h, et parfois même jusqu’à 19h, sans avoir aucune envie de manger sinon un petit serrement clasique d’estomac vers 13h et un petit passage de somnolence vers 16h, justement. C’est pas par amusement que je fais ça, mais par habitude, faute de temps aussi (enchaînement de cours et de réunions) et surtout parce qu’en mangeant à midi je me suis rendu compte que ça me donnait des coup de barre juste après avoir mangé dont je me remets pas réelleemnt dans l’après-midi. Donc, plutôt que de gâcher une partie d’un temps précieux de l’après-midi à cause d’un repas, je le saute sans problème. Et j’ai fini totalement par m’y habituer. Bien sûr, je compense largement en fin d’après-midi et soirée.
La question que je me pose est qu’en dehors du côté social qui me gêne quand même (je ne mange plus jamais à midi à cause de ce blocage sur le coup de barre), c’est de savoir si ça a pas des conséquence à terme, s’il n’y a pas une sorte de "cycle glycémique" à respecter au risque d’user tel ou tel truc, par exemple le fonctionnement cardiaque.
Merci vraiment pour vos réponses et vos éclairages ! Si on vous pose tant de questions c’est qu’on a du mal à avoir des réponses aussi précises que les vôtres quand on va voir son médecin qui (personnellement) ne me sort que des généralités et qu’on sent vraiment pas à l’aise pour répondre à ces questions...


REPONSE

Je comprends qu’à chaque fois que vous faites du sport vous avez une grande fatigue de type cérébral qui vous annihile et vous épuise cérébralement au point d’avoir un grand besoin de dormir. J’en reviens aux signes classiques de l’hypoglycémie. Mais vous me parlez ensuite d’une anémie. Ceci est un élément important à connaître, et je le découvre. Si vous avez une anémie il est possible que vous manquiez de fer. Il me faudrait pour mieux comprendre les résultats des analyses de sang (hématocrite, hémoglobine, fer, ferritine, transferrine, numération formule sanguine) car quand on a une anémie on se fatigue très vite puisque c’est un déficit en globules rouges qui sont responsables du transport de l’oxygène vers les muscles. Le sport augmente la tension artérielle et accélère le cœur, donc c’est bien pour la tension et pour le rythme cardiaque.
Il faut reprendre à zéro vos habitudes alimentaires. Vous êtes en total décalage par rapport aux besoins. Si le repas de midi vous fatigue, il faut alors faire de nombreux petits repas au lieu d’un seul copieux. Le matin faites un bon petit déjeuner, à l’Anglaise si possible. Vers 10 ou 11 heures il faut s’alimenter à nouveau. Essayez les barres énergétiques, les fruits secs, les bananes, les pâtes de fruit, le pain d’épice, les fruits type pomme, les yaourts…mais il faut absolument vous alimenter. Si c’est difficile prenez un ou deux jus d’orange sucrés.
A terme vous allez dérégler votre équilibre glycémique, vous allez d’hypoglycémie en hypoglycémie, vous allez avoir des malaises et avoir un accident musculaire ou une hypotension qui peut vous amener à tomber de fatigue. Essayez absolument de répartir vos repas en deux fois dans la matinée. Faites un petit goûter et vous ferez un repas équilibré le soir. Il est grand temps de se remettre en question !

Question du samedi 28 juin 2014