Ancienne nageuse, j’ai pratiqué par la suite, la course à pied (semi-marathon, marathon (3h02)).Entre mes 2 grossesses (l’une à 30 ans l’autre à 36 ans), j’ai du interrompre la compétition...mais je m’entrainais toujours pour la forme (natation, musculation, vélo d’appartement, petits footing. A 39 ans, j’ai souhaitais refaire quelques petites compétitions (10km, semi), j’ai donc fait un test d’effort sur tapis roulant, un electrocardiogramme,le bilan complet était parfait.
J’ai repris un entrainement progressif, mais au bout de 2ans, j’étais fatiguée, je n’avancais plus, et on m’a diagnostiqué une mononucléose...
Depuis maintenant 1 an et demi, je ne fais que des footing (136-140 pulsations à 9km500- 10km/h).j’aimerais accelélérer un peu
pour avoir de meilleures sensations (150 pusations à environ 85% de mon max : 177 lors de mon test d’effort),
j’ai essayé 2-3 fois, sur 2-3 répétitions de 500m, et même cet effort me fatigue, ou est-ce dans la tête car j’ai peur de retomber dans une phase de grosse fatigue.
J’ai l’impression que c’est un cercle vicieux, si je fais toujours de l’endurance, mon coeur n’est plus adapté à un effort un peu plus élévé...
quand pensez-vous ?
Le coeur doit-il être sollicité un peu ?
merci de vos conseils
laurence


REPONSE

Laurence,
Vous avez dépassé la quarantaine, vous avez eu deux enfants, et une mononucléose infectieuse. Votre vie de compétition est un souvenir qui vous torture car vous avez envie de retrouver les sensations de plaisir que vous avez ressenties. Sans dire que c’est fini, loin de là, il faut se dire que les effets de la mononucléose plus ceux de l’arrêt de l’effort vous ont replacée dans des conditions différentes qu’il faut dans un premier temps accepter avant de se relancer sans retenue dans le bain « presque » comme avant.
Le cœur n’est plus adapté, comment lui en vouloir ?
Il faudrait suite à cette mononucléose vérifier certaines constantes sanguines. Je pense à la formule sanguine, à l’hématocrite et au fer du sang. En effet, il se peut que cette maladie ait perturbé l’équilibre du fer, ce qui est fréquent.
Il est également possible que vous ayez repris l’entraînement sur une intensité trop forte et que vous soyez actuellement en surentraînement.
Lisez les articles du site sur le surentraînement dans « travaux d’étudiants » sous 1000 questions.
Que diriez-vous d’une nouvelle épreuve d’effort sur bicyclette ?
Comme la dernière date de vos 39 ans, si je comprends bien il y a 3 ans et demi…Vous supposez que votre Fc max est restée la même et vous en déduisez que 150 est 85 % de votre maximum.
Imaginez un instant que votre Fc max ait baissé du fait des 3 ans et surtout de la maladie.
Qu’elle soit passée à 165 par exemple, pour le moment.
A ce moment-là une Fc de 15O vous situe à 90 % de la Fc max et non à 85 %
Et à 140 vous êtes à 85 % !
Que vous dire de plus ? Lisez l’excellent article sur la mononucléose infectieuse qui est dans l’adresse suivante, je n’ai pas trouvé mieux.
http://www.nutri-site.com/dossiers/maladies_rares.htm

Question du samedi 28 juin 2014