Bonjour,
Je pratrique le hand ball depuis mes 10 ans, ce qui comme vous pouvez le voir et mon sport de prédilection. Mais depuis 2 ans, j\’ai resentis une douleur que ce faisait de plus en plus vive à l\’épaule droite notament lors de l\’armée et du tir. Je n\’ai eu aucun choc ni traumatisme et ni accident par le passé pour mon épaule . Après avoir effectué une radio. RAS. J\’ai donc passé un artrohscanner et le verdic est tombée : J\’ai une fissuration du bourrelet de l\’épaule POSTERO-SUPERIEUR. Le reste du compte rendu ne présentait aucune autre lésions ou tendinite sous épineu ou autre ... Cependant après de multiples séances de kiné et testé plusieurs types d\’épaulières, il n\’y a rien affaire. L\’oprération m\’a été fortement déconseillé par mon kiné et mon medecin du sport car l\’opération de cette pathologie a de faibles résultats de réussite ( soit 30 % ) . Ma crainte à ce jour et d\’étre obligé d\’arréter ce sport que je pratique depuis 20 ans. Le seul remède que j\’ai pu éventuellement trouvé et de strappé mon épaule qui aténue la douleur, donc les entrainements et les matchs peuvent ce faire mais dès le lendemain je met au moins 3 ou 4 jours le temps que la douleur se calme. Par ailleur ailleur j\’attend avec impatience une épaulière orthopédique, qui à été spécifiquement conçu pour le maintien de l\’épaule, notament pour ceux qui on eu des luxations ou autre traumatisme ce qui changera de mon épaulière de confort. J\’aurai aimé avoir votre avis ainsi que d\’éventuels conseils concernant ma problèmatique. Cordialement .


REPONSE

Nicolas,
Si les repères que vous donnez sont exacts vous êtes au tour de la trentaine avec 20 ans d’utilisation excessive de cette épaule. Il faut penser aussi que d’autres articulations de votre corps ne vont pas tarder à se rappeler également à votre bon souvenir et vous dire qu’elles ne veulent plus continuer ainsi. Les conseils médicaux qui vous ont été donnés font preuve d’une grande sagesse. Le bourrelet est fissuré, il faut comprendre que quelle que soit la protection par épaulière que vous allez apporter, la souffrance ne disparaîtra pas par miracle et non seulement vous allez avoir mal mais en plus vos performances seront de moins en moins bonnes. Je suis désolé de vous dire qu’il faudra penser à diminuer l’intensité et la durée de vos efforts et envisager de vous lancer dans des activités qui sollicitent moins cette épaule. Attention, si vous laissez la passion gagner la raison, vous irez vers des douleurs de plus en plus fortes. La douleur résiduelle des jours qui suivent l’effort va vous handicaper dans votre activité professionnelle et votre moral va en souffrir d’avantage.

Question du samedi 5 juillet 2014