Epaule douleurs


suite a un accident piéton renvérsée par une voiture le 16.12.2011 douleurs très fortes a l’épaule gauche. IRM dit pas d’anomalie de signal osseux compte-tenu des phénomènes de conversion.hypersignal de la bourse sous-acromio-deltoidienne.ont retientun hypersignal linéaire mal visible transfixant au niveau de l insertion du sus- épineuxon retient également des hypersignaux dans le plan des fibres du sous-épineux etdu petit rond diminutionde la hauteur du defilé acromio-huméral (6mm). en conclusion aspect évocateur d’une micro-fissure transfixiante de l’insertion du sus-epineux épanchement de la bourse sous-acromio-deltoidienne.toujours des douleurs intenses ont ne me propose que des infiltrations .sachant que debut janvier sont apparues des douleurs a l’epaule droites a ne plus pouvoir me servir de mes bras sans douleurs .il y a 23 ans j avais eut un problème a l épaule droite avec 4 ou 5 infiltrations a l’époque aujourd’hui ont ma donc fait passer echo et radio de l épaule droite montre une rupture du cintre gléno-huméral en rotation neutreetinterne,avecpetit conflit sous-acromial sur une arthose acromio -claviculaire et un aspect remanié micro-géodique du trochiter. l écho montre d’une part une tendance rétractile de la capsule articulaiaire,avec une chambre antérieure trés petite,associée d’autre part à une réactoin tenosynovial de l’enthèse sus épineuse, le tendon du sus-èpineux étant trés échogènique ; légèrement épaissi,mais bien suivi,sans signe évident de rupture.on note une petite réaction également synoviale de la partie haute de la gouttière biciptale j’ai egalement des traumatismes au genoux droit mais pour l’instant mes épules me font souffrir a vote avis est ce que je doit consulter un spécialite des épaules faire encore des infilrtations je suis suivis par un orthopédiste je prend ixprim depuis le 16.12.2011. mais les douleurs sont plus fortes surtout la nuit


REPONSE

Muriel,
Vous aviez un état dégénératif qui durait depuis longtemps quand vous avez eu l’accident ce qui complique les choses. Votre médecin peut vous orienter sur un rhumatologue qui verra s’il faut faire appel à un orthopédiste. Le traitement est compliqué par la complexité de vos lésions et ce n’est que le médecin traitant qui pourra juger si un traitement anti-inflammatoire suffit, s’il est possible de faire des infiltrations et s’il faut vous confier à un kinésithérapeute avec lequel il parlera de votre cas pour faire travailler vos épaules.

Question du samedi 5 juillet 2014