bonjour,
j’ai des douleurs à l’épaule depuis plus d’un an, suite à ces douleurs j’ai consulté un rhumatologue, en m’examinant il avait détecté une tendinite puis comme je ne supporte pas les anti-inflammatoire il m’a fait une infiltration... Mais les douleurs persistent donc j’ai demandé à mon médecin de me prescrire une échographie.
Conclusion : rupture non transfixiante de la face articulaire du sus-épineux de 5 mm d’épaisseurs, intégrité des autres tendons de la coiffe. (en mai)
J’allais voir mon médecin régulièrement pour mes douleurs et comme je ressentais d’autres douleurs j’ai demandé un arthro-scanner (en novembre)...
Conclusion : Pas d’anomalie significative du bourrelet glenoidien,
petite fissuration intra-tendineuse du sous-scapulaire.
Je n’ai pas revu mon rhumatologue depuis l’infiltration, mais les douleurs sont de plus en plus pénibles, ça va meme jusqu’à me donner des douleurs à la nuque, voir des migraines, ainsi que de grosses douleurs au niveau des pectoraux, omoplates...
Que puis-je faire pour soulager mes douleurs ?
On m’a parlé d’aller voir un chirurgien orthopédiste...
Mon médecin ne me guide pas trop pour soulager ma douleur je suis un peu perdue là...

Je vous remercie à l’avance


REPONSE

Séverine,
Il est possible que cette douleur de l’épaule qui s’explique par la fissuration d’un tendon (pourquoi ce tendon est il fissuré c’est la question essentielle ?)amène votre épaule à prendre une position dans laquelle elle souffre le moins. Cette position dite "antalgique" va modifier la position normale et symétrique de votre corps et notamment des vertèbres cervicales (migraines possibles) et du reste du haut du thorax. Vous devez par conséquent être un peu "tordue" dans la région des épaules ce qui met sous tension d’autres muscles qui expriment leur tension anormale par des douleurs. Il est vrai qu’on peut avoir des migraines pour des tas d’autres raisons, mais sur cette lésion, sur ces douleurs et sur une légère inquiétude et une angoisse de chaque jour il se crée un état qui ne fait qu’empirer. Si les antalgiques ne vous soulagent pas il serait bon de revenir voir le médecin en lui demandant de refaire le point et de demander l’avis d’un orthopédiste s’il le juge opportun. Ce que doit penser votre médecin c’est probablement que cette fissuration n’est pas la cause de tout et que sa réparation chirurgicale n’est pas une priorité. Essayez de le convaincre de demander l’avis chirurgical.

Question du samedi 5 juillet 2014