Entraînement Rugby


Bonjour,

Pourriez vous me donner quelques conseils pour la préparation physique d’une équipe de nationale 3 ?
Nous avons 25 à 27 matches dans l’année, et 2 entraînements par semaine, les périodes de juillet & août sont consacrées à la préparation physique.Sachant également que c’est du rugby amateur et que chacun ne peut assister réguliérement aux entraînements ?
De plus, aprés cette période de fête quels sont vos conseils ?

Merci


REPONSE

Cher Aymeric

Tout d’abord, je pense que le rugbyman doit s’attacher à développer un physique qui corresponde à son poste de jeu. Mais nous ne pouvons développer ici une préparation physique personnalisée donc je vais m’attarder sur quelques considérations d’ordre général valables pour toute l’équipe.
D’abord il s’agit d’un sport intermittent où les efforts sont brefs, intenses et répétés avec des contacts physiques brusques et violents. Dans ces conditions il me paraît évident qu’un travail de renforcement musculaire important est à envisager. Cela peut passer par des exercices sur les gradins (sauts de grenouilles dans l’axe, chutes excentriques, vélocité et sur-fréquence sur petites marches, impulsions latérales etc.), sur le stade (traîneau chargé de disques de fontes, gilets lestés, charges additionnelles, parachutes etc.), et en salle (squats, développés couchés, arrachés, circuit training gainage etc.).
Il me semble qu’un effort particulier doit être effectué en termes de technique de course car cela peut faire une différence non négligeable face à l’équipe adverse non seulement pour l’agilité du porteur du ballon mais aussi pour le placement anticipatif des partenaires. Je propose des gammes dans l’herbe sous la surveillance d’un professionnel titulaire d’un brevet d’état d’athlétisme (2° degré minimum ou équivalent...) qui pourra apporter des consignes et des corrections efficaces dans l’optique d’améliorer la gestuelle et la vitesse des pratiquants (montées de genoux, talons fesses, foulées tractées, travail de coordination et d’équilibration, mouvement des bras, inclinaison du buste etc.)
Enfin, un travail aérobie est à mettre en place (progressif et convenablement planifié) qui permettra non seulement aux sportifs de se comporter de manière optimale tout au long des rencontres mais aussi de mieux récupérer et de mieux enchaîner les matches et les entraînements. Cela aura donc une incidence positive directe et indirecte sur la performance de compétition !
Voici donc un résumé de mes conseils pour votre équipe en matière de préparation physique :
1) Renforcement musculaire par l’intermédiaire d’exercices dans les tribunes, d’ateliers spécifiques sur le stade, et d’un programme pertinent en salle de musculation.
2) Travail de technique de course axé sur l’optimisation du geste (amplitude, fréquence, qualité de la pose d’appui etc.)
3) Planification de séances aérobies hiérarchiquement programmées et périodiquement réajustées.
Bon entraînement
Sportivement
JM.

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique