Dopage en général


Pourrais-je avoir une explication détaillée le plus possible expliquant le fonctionnement du dopage . Je fais mon TPE SUR CE SUJET. En fait , j’ aimerais une explication qui emploie des termes biologiques et chimiques ( ex : protéines , cellules )


REPONSE

Emmanuelle,
Votre e-mail ne répond pas, il est faux ?
D’habitude je ne réponds pas aux adresses internet dont les messages reviennent non acceptés.
Mais j’ai tellement adoré votre île dans le dernier téléfilm "les secrets du volcan" que je fais une exception...
allez voir ce site ci-dessous
http://www.santesport.gouv.fr/contenu/dopage/produits_dopants.asp
et voyez dans ce site la liste suivante que je recopie en la simplifiant pour vous :
Substances et méthodes interdites en et hors compétition (en permanence)

Stéroïdes androgènes et autres anabolisants

Hormones peptidiques et assimilées : (GH, hCG, EPO, MGFs, ACTH par exemple).

Bêta-2 mimétiques :

Agents ayants une action antioestrogène :

Agents masquants : (diurétiques, hydroxyéthylamidon, épitestostérone, finastéride par exemple).

Le dopage sanguin, les manipulations physiques et chimiques ainsi que le dopage génétique sont rigoureusement interdits.

Classes de substances et méthodes interdites en compétition

Outre les classes de substances énumérées ci-dessus, les classes suivantes sont interdites en compétition :

Stimulants : (amphétamine, éphédrine et cocaïne en sont des exemples).

Pour 2005, le bupropion, la caféine, la phényléphrine, la phénylpropanolamine, le pipradol, la pseudoéphédrine et la synéphrine ne sont pas considérés comme des substances interdites mais seront soumis au programme de surveillance de l’AMA

Analgésiques centraux et narcotiques : (morphine par exemple).

Le cannabis est interdit en compétition.

Glucocorticoïdes : naturels (cortisol) ou de synthèse

Classes de substances interdites dans certains sports

Alcool (éthanol) : interdit en compétition seulement, dans les sports suivants. La détection sera effectuée par éthylométrie. Le seuil de violation est indiqué entre parenthèses. Si aucune valeur n’est indiquée, la présence de la moindre quantité d’alcool constituera une violation des règles antidopage.

Aéronautique (FAI) (0.20 g/L), Automobile (FIA) (0.10 g/L), Billard (WCBS) (0.20 g/L), Boules (CMSB)(0.10 g/L), Karaté (WKF) (0.10 g/L), Motocyclisme (FIM) (0.00 g/L), Pentathlon moderne (UIPM) (0.10 g/L) pour les épreuves comprenant du tir, Ski (FIS) (0.10 g/L), Tir à l’arc (FITA) (0.10 g/L).

Bêta-bloquants : À moins d’indication contraire, les bêta-bloquants sont interdits en compétition seulement, dans les sports suivants :

Aéronautique (FAI), Automobile (FIA), Billard (WCBS), Bobsleigh (FIBT), Boules (CMSB), Bridge (FMB), Curling (WCF), Echecs (FIDE), Gymnastique (FIG), Lutte (FILA), Motocyclisme (FIM), Natation (FINA) en plongeon et nage synchronisée, Pentathlon moderne (UIPM) pour les épreuves comprenant du tir, Quilles (FIQ), Ski (FIS) pour le saut à skis et le snowboard free style, Tir (ISSF) (aussi interdits hors compétition), Tir à l’arc (FITA) (aussi interdits hors compétition), Voile (ISAF) pour les barreurs seulement.

Si vous voulez utiliser les mots « cellules » et « protéines » il suffit de choisir dans la liste des dopants les ANABOLISANTS qui fixent des protéines sur les cellules musculaires.
Et puisque vous souhaitez avoir des termes chimiques vous avez des formules chimiques sur le site suivant
http://perso.orange.fr/bruno.valentin/droguesdopage.htm

http://www.chez.com/nethorizon/dopage/quest.htm
http://www.dopinginfo.ch/fr/content/view/15/48/
http://www.irbms.com/dopage.htm
http://www.dopage.com

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique