Dopage en général


bonjour
je voudrais savoir comment la cocaine agit sur l’organisme ?et à quoi elle sert quand elle est utilisée comme dopant ?


REPONSE

Serge
L’usage de cocaïne est interdit en compétition.

http://www.irbms.com/cocaine-sport-...

Les stimulants, comme la cocaïne, sont comme leur nom l’indique, utilisés pour stimuler les sportifs.
La cocaïne permet de fixer et d’améliorer la vigilance et crée un état d’euphorie et diminue la sensation de fatigue physique. Le sportif peut alors "se dépasser" alors que les autres sont épuisés. Le plaisir devient dépendance et on finit par se droguer.
Les amphétamines ont des structures semblables aux catécholamines.
Les catécholamines sont des neurotransmetteurs. Il en existe trois : l’adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. La dopamine agit surtout sur le système nerveux central et l’adrénaline sur le système nerveux sympathique. La dopamine est libérée par la cellule nerveuse en amont de la synapse et traverse la synapse pour se fixer sur des récepteurs en aval. Le stimulant (cocaïne par exemple), exerce son action sur le fonctionnement des cellules du cerveau productrices de dopamine et parfois de l’adrénaline et la noradrénaline. La durée et l’intensité de la transmission nerveuse sont contrôlées par des mécanismes de recapture et de destruction de la dopamine. Le mécanisme d’action du stimulant se produit en limitant la recapture de la dopamine de l’espace synaptique. Les cellules nerveuses situées en aval sont soumises plus longtemps à l’action de la dopamine non « recapturée » et sont stimulées plus longtemps. Le stimulant entraîne ainsi une diminution de la sécrétion de dopamine.
Les stimulants de la classe des amphétamines ont des structures et donc des effets proches de ceux catécholamines. C’est une action alpha sympathomimétique moins importante que celles des catécholamines, mais d’action plus prolongée car leur différence minime de structure fait qu’elles résistent aux enzymes qui détruisent naturellement les catécholamines. En plus les amphétamines limitent la recapture de la vraie dopamine naturellement sécrétée. Cette limitation de recapture de la dopamine dans l’espace synaptique justifie que les amphétamines soient considérées comme des « agonistes dopaminergiques indirects »

Voici un extrait d’un site que je vous conseille de visiter :
Les stimulants majeurs ont en commun la propriété d’augmenter la neurotransmission à la dopamine et à la norépinéphrine

La cocaïne bloque la recapture de trois neurotransmetteurs du système nerveux central : la noradrénaline, la sérotonine et la dopamine.

Les amphétamines et les stimulants majeurs PEUVENT notamment (selon le type et le mélange…) :
1) Stimuler la libération de noradrénaline et de dopamine (souvent de cette façon) ;
2) Bloquer la recapture de noradrénaline et de dopamine ;
3) Inhiber l’un des enzymes de dégradation des catécholamines ;
4) Agir comme agoniste partiel des récepteurs catécholaminergiques (comme le Khat par exemple). »
Voici un autre site intéressant.

http://users.skynet.be/toxicomanie/stimulants.htm

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique