Bonjour Mr Callis ,
Comment éviter un claquage autrement dit y a t il un entraînement spécifique pour éviter les claquages ?
Et quels sont les muscles précis qui sont affectés par le claquage ?
Ce serait cool de répondre avant jeudi(mardi c ’est super)
Merci d’avance


REPONSE

Riyadh
Vous avez l’air pressé, alors je fais un effort pour vous.

Les précautions à respecter pour éviter d’avoir des claquages sont les suivantes :
Attention à l’âge par perte de souplesse musculaire
Programmation incorrecte des entraînements aérobie et anaérobie (voir un entraîneur)
Matériel inadapté (matériel du stade, sols d’entraînement trop durs, chaussures inadaptées)
Mauvais échauffement. Il doit être adapté au sport et souvent personnalisé
Sommeil et repos insuffisants
Temps froid et humide
Hydratation insuffisante
Alimentation trop riche en protéines (viandes riches, charcuteries, abats)
Problèmes dentaires
Prise d’anabolisants protéiques (dopage) et de cortisone (dopage)
Pour l’entraînement respecter l’échauffement et boire beaucoup d’eau, faire des étirements correctement sans dépasser les limites d’extensibilité de vos fibres musculaires.
Vous y trouverez ce texte ci-dessous qui répond à votre deuxième question. Le quadriceps (cuisse) et les jumeaux (mollets) sont souvent soumis au claquage.
« Dans la préparation du shoot de tir violent au but, la cuisse est ramenée vers l’arrière (extension) jambe fléchie, puisque le genou est " plié ". Le quadriceps est alors totalement allongé. Puis, violemment, le genou se " déplie " par extension de la jambe et en même temps la cuisse revient vers l’avant.
Ramener la cuisse en avant et la jambe en extension (déplier le genou) sont des gestes dans lesquels le quadriceps ou droit antérieur, muscle antérieur de la cuisse, est brutalement contracté. Il diminue instantanément de longueur par contraction, alors qu’il était en totale extension (allongé) Cette contraction violente, voulue ou contrariée (quand la balle est contrée ou manquée en reprise de volée) aboutit souvent à la rupture. Le muscle se contracte et la cuisse ne peut pas suivre le mouvement. Ces explications peuvent paraître compliquées, mais il suffit de simuler soi-même un shoot pour comprendre.
Pour des raisons identiques, les muscles du mollet sont souvent « claqués »
Bon travail
AC

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique