C’est quoi le métabolisme aérobie ?



Grâce à la respiration pulmonaire et à l’augmentation du débit cardiaque, l’OXYGENE arrive enfin aux muscles en quantité suffisante.

Ce sont les fibres rouges, aérobies, possédant de nombreuses mitochondries, qui sont maintenant responsables de la régénération de l’ATP nécessaire à la contraction musculaire donc à l’effort.

Ces mêmes fibres contenaient déjà un tout petit peu d’oxygène stocké dans un pigment appelé myoglobine, mais pas assez pour assurer les besoins d’un effort important. C’est d’ailleurs cette myoglobine qui donnait leur couleur rouge aux fibres examinées au microscope.

Le rôle de l’oxygène est de permettre d’extraire, dans la mitochondrie, une partie de l’énergie chimique contenue dans la structure des glucides, lipides et protides et de la transformer en énergie mécanique.

L’oxygène sert donc à « brûler » en priorité les glucides et les lipides pour refaire de l’ATP. Les protides ne seront utilisés qu’en dernière extrémité.


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive