SELON VOUS, le sport peut-il participer a l’amélioration de notre santé ?


REPONSE

Kadouj
Voici une réponse déjà donnée sur le site
Dans le mode de vie européen, de nombreuses personnes se lèvent tôt, filent au bureau en voiture, bus, tramway ou train, assis et à l’abri, bien au chaud. Ils prennent l’ascenseur, restent assis toute la journée, ont une alimentation trop riche en sucres et calories, boivent de l’alcool et restent vautrés devant la télé jusqu’à ce qu’ils aient sommeil et aillent se coucher. Ils grossissent, sont en surpoids permanent, ont du cholestérol et de l’hypertension artérielle, n’utilisent jamais leurs muscles car leur activité physique est nulle.
Pratiquer un sport, c’est dépenser des calories, faire fonctionner les muscles, les articulations, les poumons, c’est obliger le cœur à faire des efforts, c’est oxygéner son corps et faire circuler du sang partout. Le sport apporte des satisfactions, comme le fait de ressentir une fatigue saine, voir que le sang circule dans les veines, avoir faim et soif, redevenir un être vivant , bref revivre et sentir que l’on a un corps que l’on avait oublié. Le sport équilibre de nombreuses maladies, dont le diabète et l’obésité, les maladies respiratoires. Il oblige les glandes à produire des hormones.
Le sport est pour les jeunes un moyen de canaliser un besoin de bouger, de s’exprimer, permettant de contenir la violence. La discipline du sport d’équipe est un excellent moyen de rentrer dans la société et non de la fuir.
Les inconvénients ne devraient pas exister si le sport est accompli avec sagesse et raison, sans excès, en dehors de toute compétition et sans la pression de retombées financières. Quand on veut faire du sport, il faut une visite médicale qui permettra de savoir si on est apte. Alors il sera possible de s’épanouir seul ou en groupe, dans un club, une équipe.
Il y a beaucoup moins d’absentéisme au travail chez ceux qui pratiquent un sport par rapport à ceux qui restent casaniers et immobiles.
Le derrière sur une chaise au travail et à la maison c’est le lit de la dépression et des fatigues incompréhensibles qui conduisent à des arrêts de travail.
Le seul danger est l’excès, le dépassement inutile qui crée des fatigues et des épuisements, des déshydratations, des tendinites, des arrachements et des déchirures musculaires, des entorses, des états de dépendance et des abus de drogues dopantes. Certains jeunes se privent de nourriture et sont malades pour rester sveltes et minces dans la danse et le patinage artistique par exemple. Il faut le dire et dénoncer ceux qui les poussent à agir ainsi.
Sur l’obésité : Le sport fait dépenser des calories et surtout de la graisse quand ce sont des sports de longue durée et sans effort violent (effort aérobie en endurance) comme jogging ou vélo plus de deux heures si possible. Le sport sert de traitement aux diabétiques de type 2 (voir diabète et sport sur encyclopédie du site et articles colonne de gauche de la page d’accueil) Mais le sport doit être accompagné d’un régime alimentaire.
Sur le cholestérol c’est comme pour l’obésité, on brûle les graisses en faisant du sport. Là aussi il faut faire un régime en même temps.
Sur l’hypertension il faut être plus prudent car la pratique d’un sport fait monter la tension, donc les sujets déjà hypertendus et soignés pour hypertension doivent demander l’avis du cardiologue. Mais il donnera son autorisation pour du sport d’entretien sans pratique de sports violents et courts et surtout pas de compétition.
Sur le stress, il est certain que le sport hors compétition et dans le cadre d’activité de groupe avec ballades, vélo, jogging, et même seul, piscine, aérobie, sert à enlever le stress que vous avez accumulé pendant la journée. Là aussi, éviter les sports de compétition, car la compétition peut devenir stressante.
Sur l’ostéoporose, c’est également excellent de faire du sport d’entretien plutôt pour prévenir l’ostéoporose et éviter qu’elle n’arrive trop tôt. Les sportifs développent leurs muscles et maintiennent les articulations, les tendons, les artères et les veines en meilleur état que les non sportifs. Mais avec un sport raisonnable, sans " se crever "
En réalité le sport permet d’apporter du sang et de l’oxygène aux muscles, il permet de maintenir le cœur en bonne santé, il permet de bien respirer et de se faire plaisir. Le sport sert à produire des hormones et des endorphines qui sont des substances produites par le cerveau qui entretiennent un état d’euphorie et de bien-être.
A C

Question du samedi 5 juillet 2014



Avez-vous trouvé cela utile ?

Pas de notes pour le moment

Dans la même rubrique