B à C - Barbituriques à Cycle de (...)



B à C - Barbituriques à Cycle de Krebs

Barbituriques  : Composés chimiques utilisés pour calmer le système nerveux et favoriser le sommeil.

Bicyclette ergométrique : Bicyclette sur laquelle l sportif va pédaler à des puissances croissantes contrôlées par le médecin. On mesure plusieurs paramètres dont la fréquence cardiaque et la consommation d’oxygène.

Biologie  : Science qui étudie la vie sous toutes ses formes.

Bras de myosine : Petite expansion du filament épais de myosine, portant à son extrémité la tête de myosine qui se fixera sur l’actine en présence d’ATP et de Calcium. Ce bras de myosine va se déformer provoquant ainsi le raccourcissement du sarcomère. La fibre et donc le muscle diminuent de longueur. Contraction.

Bulbe  : Centre nerveux situé en haut de la moelle épinière, à l’entrée de la boite crânienne. Le bulbe rachidien contient des centres nerveux qui règlent la respiration et la circulation du sang.

Caféine  : Substance extraite du café, du thé et du cola.

Cage thoracique : Cavité limitée en partie par les côtes et le diaphragme et qui contient les poumons et le cœur et ses gros vaisseaux sanguins.

Calcium  : Elément présent dans notre corps, en grande quantité dans les os. Le calcium ionisé est chimiquement un cation (Ca++). Sa présence est indispensable à la contraction musculaire. Il est enfermé dans des sortes de sacs d’où il sort quand l’influx nerveux arrive pour déclencher la contraction musculaire. Il faudra l’énergie contenue dans l’ATP pour le remettre après la contraction dans les sacs d’où il était sorti.

Calorie  : Ancienne unité de mesure de chaleur. 1000 calories = 1 kilocalorie. On doit maintenant remplacer les calories par les Joules. 1 calorie = 4.18 Joules.

Capillaire  : Vaisseau sanguin de tout petit diamètre (de la taille des globules rouges) situé entre les artères et les veines. Les muscles contiennent des quantités considérables de capillaires. Quand le sang traverse les capillaires il donne aux muscles l’oxygène qu’il transporte et il prend en charge le gaz carbonique des fibres pour l’éliminer.

Carence  : Privation d’une substance dont le taux diminue. Suite à un surmenage et à une alimentation mal équilibrée certains sportifs peuvent souffrir par exemple d’une carence en fer et en magnésium.

Carnitine  : Substance chimique présente dans les muscles, indispensable à la combustion des acides gras dont elle favorise l’entrée dans les mitochondries pour que ces acides gras soient utilisés à la fabrication d’ATP, donc d’énergie.

Cation  : Ion positif comme par exemple le sodium Na+, le potassium K+, le calcium Ca++ (les anions sont des ions négatifs).

Cellule  : Elément constitutif de tous les êtres vivants. Les muscles sont formés de cellules. La fibre musculaire est une très grande cellule. Tout notre corps est formé de cellules comme un mur serait formé de briques.

Chaleur  : Energie qui a pour effet d’élever la température du corps du sportif. L’énergie sous forme de chaleur est de l’énergie perdue pour le corps qui doit s’en débarrasser. L’énergie sous forme de chaleur n’est pas utilisable pour la contraction musculaire. C’est une partie irrécupérable de l’énergie contenue dans l’ATP.

Changement d’état : C’est le passage d’un état physique à un autre. Par exemple le passage de l’eau de la forme eau liquide à la forme vapeur d’eau qui est un gaz. Ce changement d’état de l’eau liquide de la transpiration et de la perspiration en vapeur d’eau nécessite de la chaleur. Cette chaleur prise à la peau rafraîchit le corps.

Chlore  : Corps simple chimique qui est indispensable à notre corps. Il est souvent absorbé dans l’alimentation associé au sodium sous la forme de sel de cuisine. Le chlore Cl- est un anion. On le dose souvent dans le sang.

Chlorure de sodium : Combinaison du chlore avec le sodium. Les aliments salés sont riches en chlorure de sodium qui dans l’eau ou le sang se dissocie en Cl- et Na+

Claquage  : Distension d’un ligament ou d’un muscle provoquant une forte douleur et une impotence (incapacité de se mouvoir)

Coma  : Perte de la conscience avec abolition de la motricité et de la sensibilité. Le sujet est paralysé et ne sent pas la douleur. Il respire et son cœur bat. Il y a divers degrés dans le coma.

Combustion  : On dit qu’il y a combustion quand quelque chose brûle. En chimie du muscle la combustion du glucose ou des acides gras signifie leur transformation chimique qui produit du travail, de la chaleur et certains déchets à éliminer comme du gaz carbonique par exemple.

Contraction  : La contraction musculaire correspond au raccourcissement et au gonflement du muscle pour produire un travail. Cet effet est provoqué par l’accrochage des fibres d’actine et de myosine.

Convulsion  : Contractions involontaires des muscles du corps qui se spasment créant une agitation désordonnée.

Cortical  : Certaines zones de la surface du cerveau appelées zones corticales sont le siège de l’acte volontaire et de la sensibilité. C’est de ces zones que partent les ordres de contraction volontaires musculaires (par exemple lever le bras) et c’est dans ces zones qu’aboutissent les sensations de chaud, de froid, de douleur...

Cortisone  : Hormone sécrétée par deux glandes situées sur les deux reins (glandes surrénales) La cortisone favorise l’utilisation des acides gras pour l’obtention de l’énergie musculaire et permet la transformation des protéines en glucose. La cortisone permet de lutter contre le stress.

Crampes  : Contractures involontaires, violentes et douloureuses d’un ou de plusieurs muscles. Elles se produisent souvent aux cuisses et aux jambes (membres inférieurs)

Créatine phosphate ou Phosphocréatine : Corps chimique riche en énergie qui permet de fixer un phosphate sur l’ADP pour le transformer en ATP dans les premières secondes de l’effort. Les muscles au repos contiennent un stock limité de Phosphocréatine.
Nouveau :
http://www.microsofttranslator.com/...

Cycle de Krebs : Suite de réactions chimiques qui permettent à nos cellules de transformer les glucides et les lipides avec production d’énergie utilisable. Ces transformations se déroulent dans les mitochondries et seront ralenties et bloquées si l’oxygène n’est pas présent en quantité suffisante. Ce cycle produit un déchet : le gaz carbonique.