Allergies alimentaires


Un danger quotidien qu’il ne faut pas ignorer.


Comment réagit la personne allergique ?
De nombreux signes sont possibles, mais les plus fréquents sont des nausées, des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées, l’apparition d’un urticaire *, un œdème de Quincke **, une baisse de la tension artérielle, des troubles respiratoires type sensation d’étouffement par spasme des bronches comme dans les crises d’asthme, une perte de connaissance et dans des cas gravissimes, mais heureusement rares, un décès ***.

Les premiers aliments incriminés chez les enfants, les plus connus des mamans, sont le lait et les œufs. Mais on a découvert le rôle important de l’arachide. Et il n’y a pas que les nourrissons qui font des allergies aux cacahuètes. Une enquête récente a montré qu’un million et demi de personnes souffrent de cette allergie aux USA !
Les causes de la sensibilisation aux protéines de cacahuètes sont inconnues. Il semble bien établi que cela ne vient pas du fait que la maman en ait mangé pendant la grossesse. Des travaux récents font état de nourrissons chez lesquels des irritations de la peau avec des croûtes auraient été soignées par des produits contenant des huiles de cacahuète. Chez ces enfants, on soupçonne également une allergie aux laits de soja. C’est ainsi que des allergies multiples ont été décrites chez la même personne (à la fois aux protéines de lait, d’œuf, de blé et de soja).

Concernant les cacahuètes, les recherches menées par le docteur Sampson à New York, ont permis de tester un médicament qui fait passer le seuil de sensibilité de la réaction de une demie cacahuète à neuf cacahuètes.

Mais il existe, hélas, bien d’autres allergènes alimentaires.
Les procédés nouveaux de fabrication des aliments ont introduit, dans certaines spécialités protéinées, des farines de lupin (plante qui était utilisée comme fourrage) auxquelles 68 % des allergiques aux cacahuètes réagissent également, bien qu’on puisse n’être allergique qu’au lupin seul.
Et ce n’est pas tout ! Les revues médicales signalent des allergies à la mangue, au kiwi, à l’huile de sésame pressée à froid, à certains additifs comme le lysozyme du blanc d’œuf, la caséine du lait, que les sujets allergiques doivent déceler avant consommation en lisant attentivement les étiquettes.
Sans oublier le classique gluten dont les effets de l’intolérance sont le plus souvent connus depuis l’enfance à cause de sa transmission génétique.
Attention quand même aux étiquettes car la législation actuelle, qui va bientôt changer, n’oblige pas les fabricants à faire mention sur l’étiquette de la présence de farines de soja, de gluten et de lupin, si leur pourcentage dans l’aliment est inférieur à 25 %.

Il est rassurant de savoir que les aliments provenant d’organismes génétiquement modifiés (OGM), sont testés par des scientifiques avant mise sur le marché. Mais là aussi, l’avenir peut nous réserver des surprises. Toute nouvelle protéine a en effet le pouvoir de déclencher à son tour de nouvelles allergies. Mais n’anticipons pas…et n’oublions pas qu’il y a aussi des malheureux qui ne peuvent consommer sans danger ni coquillages ni crustacés, et qui refuseront catégoriquement d’aller faire un succulent repas dans un restaurant chinois, même si vous les y invitez à vos frais. Si vous avez la chance de ne pas avoir d’allergie alimentaire, si vous vous moquez de ce qui est écrit sur l’étiquette, profitez-en, et bon appétit. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve !

* Urticaire : éruption cutanée caractérisée par des plaques rouges irrégulières de la peau, souvent décolorées au centre. L’urticaire en réaction à la consommation de fraises est bien connu.

** Œdème de Quincke : urticaire accompagné d’œdème sous cutané (peau enflée par de l’eau) et aussi d’œdème sous la muqueuse du fond de la bouche au départ de la trachée (pharynx) avec sensation d’étouffement.

*** Probabilité évaluée aux USA : entre 3 et 6 décès par an sur 100.000 cas d’allergie aux cacahuètes.


Voir en ligne :

Un texte sérieux sur le probème des allergies alimentaires
0 vote

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive