Alcool



nom chimique = alcool éthylique ou éthanol.

Des tests peuvent être effectués pour rechercher si le sportif a bu trop d’alcool.
L’alcool apporte des calories. Absorbé en grandes quantités, notre corps ne le "brûle" pas en totalité, et il sera transformé en graisses. On constate d’ailleurs que les gros buveurs sont souvent obèses, même si leur alimentation est pauvre en lipides. Non seulement l’alcool ne peut pas être transformé en glucose dans notre organisme, mais il gêne d’autres substances qui pourraient subir cette utile modification, surtout quand le sportif a presque épuisé ses réserves de glucides. Dans ces conditions, l’alcool facilite l’installation d’une hypoglycémie (baisse du taux de glucose du sang entraînant l’apparition de la fatigue, des malaises, et même une perte de connaissance). Ses qualités nutritionnelles sont pratiquement nulles car, à part ses calories qu’il faut consommer où mettre en réserve, il n’est pas accompagné dans les boissons alcoolisées, ni de vitamines ni d’éléments minéraux (calcium, potassium, magnésium, sodium). Le vin lui même n’a qu’une faible valeur alimentaire, même si certains considèrent qu’il a d’autres qualités, notamment celle de diminuer le taux de cholestérol sanguin.


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive