Question Claquage



Bonjour Professeur !
Adepte de foot depuis ma plus tendre enfance, je dois dire que, jusqu’ici j’ai plutôt été épargné par les coups du sort. Pas de blessures vraiment sérieuses, même quand j’ai pratiqué le foot à un niveau relativement élevé(1ère Division camerounaise). Mais bon, depuis l’année dernière, je suis de plus en plus sujet à des claquages musculaires(les deux cuisses). Le dernier remonte à exactement 3 Semaines et n’en finit pas de persister. Je suis un traitement à ultrasons depuis lors et le médécin m’avait recommandé 3 semaines d’arrêt de sport.Mais après 2 semaines, ne ressentant plus de douleur, j’ai voulu reprendre les entraînements avec mon club et je me suis de nouveau blessé. je sais, c’était certainement imprudent et mal avisé de ma part, mais comprenez, je ne peux vivre harmonieusement sans le sport, spécialement le foot ! Ce que je voudrais surtout savoir c’est pourquoi ce genre d’accidents se répètent de + en + maintenant dans ma vie sportive ? Et surtout comment y rémédier de facon adéquate et durable ? est-du à l’âge ou alors ca pourrait être lié au fait que pendant près d’un an et demi j’ai été privé "de sport de compétition", du fait de mes activités professionnelles ? Je ne pratiquais alors le sport que de facon occasionnelle( pas d’entraînement suivi et régulier). Cela remonte à 2ans et en fait mes problè mes ont commencé à se manifester après cette période.
Merci de me répondre et d’avoir pris la patience de me lire !
Achille


REPONSE

Achille,
Les claquages à répétition sont effectivement un handicap pour ceux qui, comme vous, font du foot une véritable religion. Vous avez un besoin inné de jouer et c’est bien. Mais il faut être raisonnable.
Les claquages sont des déchirures musculaires.
A l’occasion d’un sprint, d’un démarrage violent, d’un saut, quelques fibres se brisent et il y a du sang qui s’écoule se répand à l’endroit déchiré (on parle d’hématome), et on ne le voit pas toujours car il peut être minime et s’il est dans l’épaisseur du muscle, on le mettra facilement en évidence par une échographie. On ne le verrait sans appareillage que si le claquage était juste sous la peau. Ca ferait « un bleu »
Le muscle devra récupérer ce sang et l’éliminer. Il arrive que ce sang ne soit pas repris tout de suite par le sang et reste enkysté sur place, ou bien même que du calcium se dépose dans cette zone et on parle de calcification de l’hématome.
Puis il faudra que les fibres déchirées se ressoudent entre elles, comme le fait votre peau quand vous vous coupez, et ça fait une cicatrice toujours à l’intérieur du muscle. Tant que ce n’est pas bien cicatrisé ça ne tient pas bien et le moindre effort fait tout craquer à nouveau. C’est facile à comprendre.
Les plus exposés aux claquages sont les sportifs petits très musclés, lors des contractions brutales, par exemple pour un shoot au football.
Le temps froid favorise ces accidents mais il faut surtout retenir que la fatigue et un échauffement insuffisant sont souvent mis en cause.
On risque plus d’avoir des claquages quand on prend de l’âge qu’on ne s’entraîne pas régulièrement et qu’on ne respecte pas une alimentation équilibrée.
Dans votre cas on note que vous avez arrêté le sport quelque temps et peut-être à cette occasion avez-vous fait moins attention à ce que vous mangiez. Quel est votre âge ?
Il y deux dangers, après un claquage :
Le premier c’est la récidive, la déchirure recommence au même endroit.
Le deuxième c’est la rupture totale du muscle, après de grosses déchirures.
Pour éviter ces deux complications, cher Achille, il faut absolument vous plier aux conseils médicaux, sans que votre passion ne l’emporte.
Vous devez subir les soins qui peuvent être variés, de la glace du début à tous les autres moyens y compris les ultrasons.
Vous devez refaire vos muscles qui fondent pendant l’inactivité, avec des efforts modérés avec un très long échauffement, plus que vos camarades qui ne sont pas blessés.
La guérison est totale, dans un grand nombre de cas, après un repos de 3 semaines à 2 mois.
La reprise du sport trop vite est responsable de récidives. Il est certain que vous êtes responsable de vos malheurs en ayant repris trop tôt. La cicatrisation n’était pas assez solide ! Il faudra être plus raisonnable et je vous conseille de :
*Respecter le temps de repos imposé par le médecin
*Suivre la rééducation musculaire lente et prudente avec un kiné
*Ne pas reprendre le foot comme les autres dès le début, car vous devez vous échauffer plus longtemps que les autres. Echauffement lent, progressif, long
*Boire assez d’eau avant, pendant et après le sport
*Eviter au début les accélérations et les sprints violents
*Etre prudent avec boisson et alimentation. Demander conseil aux entraîneurs et aux médecins de club. Il y a bien des diététiciennes qui peuvent vous guider dans ce domaine.
*Et surtout, surtout, je vous en prie, faites confiance au toubib, il connaît son métier.
Amicalement
Cyber@lbert


0 vote



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER, recevez nos CONSEILS et tenez-vous au courant de l'actualité médico-sportive